Accueil > Points de vue > Maître d’ouvrage : "Délais..."

Maître d’ouvrage : "Délais..."

Travailler en amont, avec les industriels

La consultation a été faite selon la procédure classique, mais nous avons eu très peu de réponses, ce qui n’est pas étonnant, car nous avions des demandes très ciblées. Pour le moment, les choses se passent très bien, aucun problème de délai. Nous avons pas mal travaillé en amont, avec les industriels. CQFD nous a donné de la souplesse, on a pu faire un montage sur mesure, ce qui permet de gagner du temps. On a travaillé en partenariat total, avec l’architecte et l’entreprise. Au total, on a gagné de 3 à 6 mois dans la phase de montage. Évidemment, c’est fait à titre expérimental, la question est de pouvoir travailler de cette façon hors expérimentation. Nous serions demandeurs d’un choix plus vaste, et surtout d’une pérennisation du dispositif.

Gagner six mois

Administrativement, l’opération se passe très bien. Nous avons lancé un appel à candidatures, via les supports traditionnels, pour seulement la réalisation, puisque nous avions déjà un architecte. C’est une opération en centre ville, sur une friche commerciale en cours de démolition, difficile à mener en raison des voisinages : nous voulions des assurances qualitatives. Le marché a été notifié ; après la démolition, nous aurons un diagnostic archéologique, les travaux pourraient démarrer en septembre-octobre.

CQFD nous a déjà fait gagner 6 mois. Le lauréat a eu un mois pour travailler, nous avons alors eu des échanges assez denses, car nous voulons un label H&E, et un bâtiment en THPE 2005. Gain de temps, mais aussi gain dans la maîtrise du sujet, gain en énergie. Avoir un seul interlocuteur, c’est un vrai bénéfice. Nous ferons d’autres opérations, en particulier des opérations urbaines délicates. On aimerait tout de même que CQFD donne des objectifs qualitatifs plus concrets, Qualitel, H&E…